Le Mexique, pays stratégique pour l’industrie aéronautique

March 23rd, 2012  |  Published in Actualités, Feature

L’industrie aéronautique du Mexique repose sur cinq axes principaux : production, ingénierie, conception, enseignement (formation, entrainement et enseignement) et maintenance, réparation et révision. A l’heure actuelle, l’industrie aéronautique du Mexique génère près de 30.000 emplois et recense 247 entreprises réparties dans seize Etats de la République.

Les exportations des entreprises de l’industrie aéronautique installées au Mexique ont représenté 4,5 milliards de dollars en 2011, contre 3,4 milliards en 2010, soit une hausse de 25%. Celles-ci devraient encore augmenter de 14% en 2012 et totaliser, d’après des estimations, 7,5 milliards de dollars en 2016.

Au cours de ces dernières années, le Mexique est devenu le principal récepteur d’investissements étrangers du secteur aéronautique. Selon des prévisions de la Fédération mexicaine de l’industrie aéronautique (FEMIA), d’ici 2015, près de 350 entreprises du monde entier s’y seront implantées. Le facteur le plus important pour son développement repose sur des coûts parmi les plus bas, notamment en ce qui concerne les employés. Mais le pays possède d’autres atouts comme par exemple la cinquième flotte aérienne la plus importante au monde, la deuxième d’avions de démonstration ainsi que trois fois plus d’ingénieurs diplômés d’universités par habitant que les Etats-Unis. L’objectif est d’aller vers des industries de fuselage et de biens plus complexes, puis de réaliser des dessins et des assemblages complets d’avions avec un haut contenu national et innovateur.

Le Mexique a un rôle croissant sur le marché international. Il est le neuvième fournisseur des Etats-Unis en matière aéronautique. Rien qu’en 2010, il a enregistré des ventes de 3,26 milliards de dollars et continue à se consolider comme un important fournisseur de pièces détachées aéronautiques pour les pays membres de l’Union européenne.

Les régions jouent un rôle actif

Les Etats mexicains qui se détachent le plus en matière aéronautique sont la Basse-Californie (55 entreprises installées), Chihuahua (37), Querétaro (35), Sonora (35) et Nuevo León (24), Tamaulipas (11). Suivent le District Fédéral (8), Etat de Mexico (7), Jalisco (6), San Luis Potosí (6), Coahuila (6), Puebla (3), Yucatán (3), Aguascalientes (2), Zacatecas (1) et Guerrero (1).

La Basse-Californie dispose d’un secteur aéronautique bien établi. Pour contribuer au développement, l’Etat de Basse-Californie finance la construction d’une route de transit près de la frontière avec les Etats-Unis et également la réparation des infrastructures endommagées par les intempéries.

La récente grappe d’activités aéronautiques de Jalisco, qui a les conditions nécessaires pour attirer 250 millions de dollars, peut s’appuyer sur la solidité de l’industrie électronique de haute technologie de cet Etat. L’objectif est d’encourager l’implantation continue d’entreprises aéronautiques à Jalisco, notamment dans sa capitale, Guadalajara.

En 2010, la superficie occupée par le Parc industriel aéronautique de Querétaro a triplé, passant de 15.000 à 45.000 mètres carrés, grâce notamment à l’ouverture de deux usines de filiales du groupe Safran (Snecma et Messier Dowty), ainsi qu’à l’inauguration d’un centre manufacturier de Bombardier.

Par ailleurs, il convient de souligner les activités de Boeing et de General Electric Infrastructure Querétaro (GEIQ) au Mexique. Cette dernière a investi 50 millions de dollars dans la construction d’un campus d’excellence, basé dans l’ancien aéroport de Querétaro.

Le gouvernement mexicain a en outre signé un contrat d’un milliard de dollars avec le constructeur américain Boeing pour la fourniture de trois satellites utilisés pour renforcer la sécurité nationale, pour faciliter les services de communication dans les zones les plus isolées du pays et pour mieux faire face aux situations d’urgence et de catastrophes naturelles.