Monterrey, berceau de l’industrie mexicaine

July 8th, 2013  |  Published in Feature, Tourisme

 

Capitale de l’Etat du Nuevo León, au nord-est du Mexique, Monterrey, dite la « Sultane du Nord », est une des grandes métropoles industrielles de ce pays. Cette ville s’inspire de constructions modernes grâce à ses grandes avenues et les nouveaux immeubles qui contrastent avec le centre de la ville paisible et ses rues piétonnes.

Fondée en 1596 par Diego de Montemayor, Monterrey est tombée dans une très grande léthargie, jusqu’à l’invasion nord-américaine de la ville en 1846. Elle a été libérée en 1848 grâce au Traité de Guadalupe. Quelques années plus tard, Mariano Escobedo réussit à expulser les Français qui avaient siégé dans la ville pendant quelques années. Finalement, Monterrey connut son apogée grâce à son industrie de métallurgie et son immense brasserie Cuauhtémoc.

Monterrey, qui est considérée comme l’une des trois villes les plus importantes du pays, du fait de son activité commerciale et industrielle vigoureuse, offre un nombre incalculable d’attraits touristiques, telle son architecture qui conjugue les styles coloniaux et modernistes dans de beaux immeubles comme le Palais de l’évêché ou le Musée d’art contemporain, qui donnent lieu à un contraste fort intéressant.

Au centre de la ville se trouve notamment la Gran Plaza, différente des autres places mexicaines grâce à sa diversité architecturale et décorative. On y trouve des sculptures de différents styles et époques, des immeubles ultramodernes qui contrastent avec la « classique » cathédrale, le tout orné de jardins.

Monterrey est entourée d’importants massifs rocheux et de sites naturels tels que le Parc national Cascada Cola de Caballo et le Parc national Cumbres de Monterrey, un des plus grands du pays, qui regroupe le Parc écologique Chipinque, le Canyon de la Huasteca et le Cerro de la Silla, symbole de la ville.

L’Institut supérieur d’études technologiques et les trois universités présentes font de Monterrey le principal centre étudiant du pays.

En outre, on peut y admirer des musées qui sont des exemples de l’architecture moderniste qui, au cours de ces dernières années, a mis en avant cette ville industrielle. C’est notamment le cas du Musée d’art contemporain (MARCO), où l’entrée est ornée d’une sculpture en bronze connue sous le nom de « La Paloma » (la colombe), symbole de cette enceinte et œuvre de l’artiste récemment décédé Juan Soriano ; du Théâtre de la ville, dont le design a été primé lors de la première biennale d’architecture mexicaine en 1988 et du Centre culturel Alfa, dont la construction est de forme cylindrique inclinée.

Quant aux constructions anciennes, certaines sont considérées comme de véritables monuments historiques. Citons par exemple la cathédrale métropolitaine de Notre-Dame de Monterrey, une des plus importantes de la ville, où domine le style néo-classique, tout comme pour le Palais du gouvernement ; le Palais de l’évêché  et le Casino de Monterrey.

Ville de contrastes par excellence, Monterrey est sans aucun doute un lieu incontournable au Mexique où s’entremêlent le style colonial et le style moderne.